Littérature française

Via Temporis, t.1 : Opération Marie-Antoinette — Joslan F. Keller

Éditeur : Scrinéo Jeunesse
Date : 2011
Pages : 344

Amazon

Paris, 14 décembre 2012.
Mathias Brume et son amie Charlotte Champlain sont deux étudiants comme il en existe des milliers ! En répondant à l’invitation d’Aimery de Châlus et sous prétexte de déchiffrer une énigme particulièrement retorse, nos deux héros vont apprendre l’un des secrets les mieux gardés de tous les temps … Le menace tangible d’une prophétie oubliée va les mener dans une série d’aventures déconcertantes à travers le Temps et leur fera découvrir les moments clés de la Révolution française.
Mathias et Charlotte échapperont-ils aux pièges du passé ? Jusqu’où devront-ils aller pour sauver le monde de sa fin annoncée ?

Ce livre m’a été prêté par Luthien il y a quelque temps maintenant. Je ne m’étais pas encore lancée dans cette lecture, ayant été occupée par un certain nombre d’autres lectures ; cependant, comme il est temps de le lui rendre, je me suis plongée avec délectation dans ce livre jeunesse très prometteur. Il est question d’Histoire — avec sa grande hache —, d’énigmes, de jeunes étudiants fougueux prêts à voyager dans le Temps à la demande d’un obscur professeur d’université … J’adhère !

Nous suivons Mathias Brume et Charlotte Champlain dans leur première aventure. À la demande expresse d’Aimery de Châlus, enseignant d’histoire médiévale à la Sorbonne depuis de nombreuses années, les deux jeunes gens se rendent dans son bureau … Et doivent résoudre une énigme, complexe en apparence, puis qui se révèle tout à fait claire après quelques heures de recherche. Bien vite, notre petit couple découvre qu’il y a derrière ce texte mystérieux bien plus qu’un simple jeu. Désormais, il en va de la survie du monde ! Et pour cela, il va falloir voyager, beaucoup voyager, mais pas n’importe où : dans le Temps. Seront-ils suffisamment rapides ? Pourront-ils empêcher la prophétie de se réaliser ? Qui est cet Iké Darkvenom qui les mènent à la baguette ? À mesure que l’enquête avance, les langues se délient, les nouvelles informations affluent et Mathias et Charlotte s’approchent de la vérité. Jusqu’à l’apogée final.

L’idée du voyage dans le Temps n’est pas nouvelle et pourtant, elle n’a été que relativement peu exploitée ces dernières années en littérature. Ce qui est intéressant ici, c’est évidemment la façon dont les choses sont amenées et le fait que l’on se focalise sur une seule et unique période historique, afin d’éviter toute confusion : ainsi, nous sommes plongés dans la France du début des années 1790, une France aux prises avec la Révolution, avec cette monarchie qui ne tombe pas et avec la méfiance des autres pays européens, qui ont peur d’une réaction en chaîne — réaction qui surviendra des années plus tard, en 1848, véritable révolution européenne. Avec l’aide de ce professeur aux connaissances immenses, Mathias, étudiant en Histoire, et Charlotte, future étudiante en journalisme, répondent aux énigmes une à une, tout en en apprenant un peu plus sur l’Histoire de leur pays. L’auteur a réussi à insérer un récit de fiction dans l’histoire et non l’inverse, ce qui est remarquable : les événements sont véridiques, jusqu’à l’affaire du Télémaque, les personnages fameux ont eu la vie qu’on leur prête dans le roman, le mode de vie ainsi que la disposition des rues dans la capitale française sont respectés. Même après deux années en classe préparatoire, j’ai beaucoup appris pendant ma lecture : si seulement l’Histoire pouvait être enseignée de cette façon ! Car j’ai appris, mais j’ai aussi retenu, sans être perdue. Ça m’a poussé à faire quelques recherches à côté et à agrandir ma culture dans ce domaine. C’est pourquoi je suis tout particulièrement pressée de lire le deuxième tome, qui se déroule à l’époque des Templiers, ainsi que le troisième, à l’époque de l’empereur Néron.

Les personnages ne sont pas développés plus que cela, les personnages historiques étant, à mon sens, les véritables vedettes. Toutefois, Charlotte est une jeune fille pétillante, qui devrait parfois tourner 7 fois sa langue dans sa bouche pour éviter d’être « désespérante », mais qui motive les troupes si besoin est. Mathias est plus réservé, très réfléchi et l’archétype de l’adolescent un peu « rebelle » dans son style vestimentaire. Aimery de Châlus m’a beaucoup plu. Il garde les manières d’autrefois (il est né au XIIIème siècle, ça aide) et a ce côté professeur vénérable qui n’est pas déplaisant. La scène où il est confronté à la musique metal dans le van de Damien, le frère de Mathias, est plutôt amusante ! Mais le personnage qui m’a le plus séduite, c’est Pierre Ambroise Choderlos de Laclos. Évidemment, ne le connaissant pas personnellement, je ne peux pas juger de la véracité de la description faite de son caractère. Toutefois, il m’a marquée, de par son humour, sa distinction ainsi que son comportement face à Charlotte.

Quant au style de l’auteur, il est finalement assez riche pour un roman jeunesse, avec souvent l’emploi de termes soutenus. Quelques points m’ont cependant gênée : des répétitions, une syntaxe parfois embêtante et comme un décalage entre les mots utilisés dans la même phrase. Ce sont des détails, certes, car j’ai trouvé que le tout s’améliorait largement au fur et à mesure que j’avançais dans ma lecture et il a été agréable de voir que la façon de parler du XVIIIème siècle a été bien retranscrite. La présentation même des chapitres est plaisante : une enluminure, un parchemin qui nous indique l’année sur le côté, etc. C’est un bel objet, peut-être un peu cher, mais de qualité.

En conclusion. Cette lecture a été un quasi-coup de coeur ; j’ai dévoré ce roman jeunesse très étudié, qui m’a fait voyagé dans le Temps et m’a redonné goût à l’Histoire. J’aurais aimé que l’on en apprenne un peu plus sur les personnages, notamment le mystère qui entoure le père de Charlotte, mais je suppose que cela se fera tout au long de la série. Un petit bémol pour certains éléments du style, mais une lecture envoûtante et prenante, durant laquelle on ne peut souffler 5 minutes : tout s’enchaîne à une allure folle ; pas le temps de s’endormir ! Je remercie encore Luthien pour cette magnifique découverte.

Publicités

6 réflexions sur “Via Temporis, t.1 : Opération Marie-Antoinette — Joslan F. Keller

  1. Je suis ravie que cette lecture t’ait plu ! 🙂
    Les détails sur l’Histoire sont très intéressants à découvrir.
    J’ai aussi adoré voir les personnages de l’époque. Ah Pierre Choderlos de Laclos ! 🙂

  2. J’avais adoré aussi. Je me suis totalement laissée embarquer dans cette aventure! J’ai d’ailleurs hâte de pouvoir lire la suite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s