Uncategorized

Poisson d’avril ?

Le 1er avril, c’est en général un jour qui prête à rire. Et pourtant, aujourd’hui, la lectrice que je suis ne rigole pas. On nous l’a annoncé depuis l’automne 2011, ça a fait l’effet d’un boulet de canon et pourtant la mesure a été maintenue, coûte que coûte. La TVA passe à 7% sur certains produits et services soumis jusqu’alors à la TVA à 5,5%. Cela concerne notamment les livres. Les prix vont augmenter, les petites librairies risquent de fermer, le livre-papier va être déprécié au profit du livre électronique, enrichissant encore plus les « gros » tels Amazon et la Fnac. Je n’ai absolument rien contre les eBooks, je trouve même que c’est parfois un bon compromis, quand on a pas une fortune dans son porte-monnaie ou que l’on ne souhaite pas se trimballer un pavé dans les transports. Cependant, un livre-papier a pour moi une âme, un charme indéniable et augmenter son prix, c’est rendre la culture inaccessible à un plus grand nombre de personnes. On nous bassine sans cesse en nous disant que l’on manque de culture générale, que l’on ne lit pas assez, etc. Regardons les choses de plus près : un livre de poche peut monter jusqu’à 9 ou 10 euros, les « beaux » livres jusqu’à 20 euros — avec la TVA, je vous laisse imaginer de combien va augmenter votre budget livre sur une année entière. À la base, je trouve que les livres sont particulièrement chers en France, mais appliquer cette TVA, c’est un coup de poignard dans le dos, pour des broutilles : Le Monde affirme que cela ne rapportera que 60 millions d’euros à l’État, alors que le profit des librairies, déjà peu élevé, va considérablement diminuer. Car, même si cela peut sembler être une hausse plutôt faible, on ne se rend pas compte de l’impact que cela peut avoir sur tous les métiers du livre de manière générale.

Dans un pays qui prône l’élitisme et l’excellence, cette décision me semble à côté de la plaque. Elle a été prise par des hommes qui passent leurs journées derrière des livres de compte, des bureaux, qui n’ont aucune connaissance du terrain et qui n’ont absolument aucun problème de pouvoir d’achat. Lorsque j’achète un livre en anglais sur Amazon, un livre relié, avec une hardcover, du papier de bonne qualité, des premières de couverture au design somptueux, je paye 13 euros. La même chose en France me coûtera le double. Voilà aussi un autre risque : que l’on se détourne du marché français et que l’on aille vers d’autres marchés, que l’on privilégie les emprunts en bibliothèque et que l’industrie du livre s’effondre au niveau national. Le discours paraît quelque peu catastrophique et apocalyptique. Seulement, en tant que lectrice, je me sens concernée par cette décision, et aussi absolument outrée de voir le peu d’importance qui a été accordée à la culture ces dernières années. Rien n’a été fait pour faciliter l’accès aux musées, rien n’a été construit depuis le musée des Arts Premiers par Jacques Chirac, les places de cinéma sont hors de prix, les places pour aller à l’opéra ou au théâtre, n’en parlons même pas … Je sais que ce n’est pas depuis derrière mon écran que je vais pouvoir agir, que je vais faire changer les choses. Je trouve tout de même utile de manifester mon mécontentement et de pousser un énorme coup de gueule.

Publicités

12 réflexions sur “Poisson d’avril ?

  1. Je suis entièrement d’accord avec toi. Hier je suis allé a la Fnac pour m’acheter des livres, j’ai constaté qu’un livre de 239 pages coûtait 20,90€ =O

  2. Je me détourne de plus en plus du marché français pour aller vers le marché anglais et notamment The Book Depository. Sur ce site, si je me débrouille bien, je peux avoir quatre beaux livres (jolie couverture, grand format…) pour une vingtaine d’euros. Si je vais en France, pour le même genre de livres, j’en ai pour une somme astronomique. Lisant en anglais sans difficulté, parfois le choix est vite fait. Je pense que je vais recourir de plus en plus à cette solution.

    • C’est tellement dommage, j’adore aller dans les librairies, chercher un bouquin …
      The Book Depository, ce sont des livres d’occasion ou neufs ?

  3. Je ne jure que par TheBookDepository. Ce sont des livres neufs qui arrivent toujours très bien emballés et avec, parfois, des petits marques-page absolument adorables et surtout très utiles car ils font la comparaison anglais/français (chaussures, mesures de cuisines…). J’ai eu un souci une fois avec une de mes commandes (j’avais commandé deux fois le même livre dans deux commandes séparées et je voulais en faire annuler une). Ils m’ont répondu très rapidement et traité mon problème tout aussi rapidement. Tu ne paies aucun frais de port aussi. Je suis vraiment satisfaite par leur service et je ne prends même plus la peine de passer par Amazon.

    http://www.bookdepository.co.uk/

  4. On me l’a aussi très bien vendu et, comme dit, je n’ai jamais eu de soucis avec eux alors que j’ai eu des problèmes lors d’une commande. Ils mettent peut-être un peu de temps à venir, une dizaine de jours grand maximum mais, personnellement, ça ne me dérange pas. Comme dit, si tu te débrouilles bien, notamment avec les précommandes, tu peux t’en tirer vraiment honorablement. J’ai réussi à avoir pas mal de livres même récents ou pas encore sortis (précommande) à même pas 5 €.

    • J’ai repéré Insurgent en précommande ! Les prix baissent au fur et à mesure ou ça restera le même ?
      Le « comme dit » me fait sourire … Je l’entends beaucoup ici :p.

  5. Je ne suis pas du tout d’Alsace à la base mais à force de fréquenter mes amies alsaciennes ou lorrains, on prend leurs habitudes.

    Les prix peuvent baisser comme ils peuvent augmenter mais toujours dans la limite maximale du prix réel. Je viens de voir que tu as quand même trois euros de réduction sur le plus cher d’Insurgent, c’est déjà pas mal. J’aime le fait qu’il fasse des réductions par livre et non pas sur ta commande globale. Parfois, ils font aussi des petites opérations : des livres à prix cassés pendant une certaine période, des réductions (j’avais 10% tous le mois de Février et pour ceux que je parrainais sur la commande).

  6. Je suis totalement d’accord avec ton article ! Pour moi, cette augmentation est énorme et je trouve cela insultant ! Je ne suis pas contre non plus les e-books mais c’est sûr qu’à mes yeux cela ne remplacera jamais un vrai livre.
    L’Etat se plaint des téléchargements illégaux, que ce soit au niveau musical, pour les films, ou même les livres maintenant. Mais c’est tout à fait normal vu le coup de la vie à présent. Quand on sait par exemple qu’un loyer parfois nous prend les 3/4 de notre revenus, comment veulent-ils qu’on puisse acheter alors des livres, des CD ou aller au cinéma !
    Donc là, cette augmentation, c’est une insulte !

    • C’est clair que le problème va au-delà de cette simple augmentation. C’est simplement le signe que le pouvoir d’achat n’est peut-être pas tant une priorité pour le gouvernement …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s