Séries

[Série] Once Upon A Time

 

De temps, il faut faire quelques exceptions et à défaut d’une chronique littéraire, je vous propose de vous parler un peu de la série américaine Once Upon A Time, diffusée depuis octobre aux États-Unis et visible en streaming sur le net. D’ordinaire, je suis rarement des séries, à part The Good Wife, Castle et Mentalist, ce qui passe à la télé et plutôt « policier », ce qui est bien pratique quand on loupe un épisode. Mais depuis quelques temps, j’entends parler sur la toile de deux nouvelles séries, Grimm et Once Upon A Time, basées sur les contes de fées, revenus à la mode. Du coup, je me suis dit qu’il fallait que je teste, que je vois si c’était aussi bien qu’on le disait. Pour Grimm, je n’en sais rien, mais pour la seconde, je peux vous assurer que ça vaut le détour. J’ai mis en route le premier épisode sans avoir fait très attention au résumé avant, pour me laisser une grande part de surprise. Loin de la mièvrerie de certaines histoires, le tout est vraiment très bien ficelé et le jeu des acteurs plutôt plaisant. La série a été créée par Adam Horowitz et Edward Kitsis ; la première saison comporte 22 épisodes mais seulement 7 ont été diffusés jusqu’alors — je les ai regardés d’un coup, mais j’aurais mieux fait de faire durer le plaisir, vu la fin du dernier épisode … Bref, je vais tout de même vous dire de quoi ça parle, c’est quand même mieux pour que vous vous fassiez une idée.

De nos jours, dans une bourgade du Maine appelée Storybrooke, les contes de fées existent encore. C’est ce que va découvrir Emma, une jeune femme au passé trouble, embarquée dans un merveilleux et tragique voyage par le fils qu’elle a abandonné 10 ans plus tôt. Elle croisera sur son chemin la méchante Reine, qui n’est autre que l’impitoyable Maire de la ville, Blanche Neige, devenue la douce  Mary Margaret Blanchard, Tracassin, l’effrayant expert en magie noire ou encore Archie, le sympathique Jiminy Cricket local. Avec son arrivée, c’est l’espoir de toute une communauté amnésique qui renaît…

Voici le synopsis donné par Allociné, celui de Wikipédia révélant trop de choses. Toutefois, il faut ajouter quelques précisions. L’épisode commence, en gros, sur le mariage entre Prince Charmant et Blanche-Neige, jusqu’à l’irruption de la Méchante Reine, qui prévoit de lancer une malédiction sur tous les personnages de contes de fées. Ceux-ci seront désormais enfermés dans un autre monde — le monde humain — sans aucun souvenir de leur autre vie. Emma Swan, orpheline et jeune femme de 28 ans, est amenée à Storybrooke par Henry, son « fils ». Celui-ci lui annonce qu’elle est la seule capable de sauver la ville et donc les personnages de la malédiction — elle est la seule capable de « dégeler » le temps et de les aider. Ce qui est très intéressant ici, c’est que l’on a de nombreux flash-backs. On ne reste pas coincés dans le présent, mais on en apprend beaucoup sur la vie des personnages avant la malédiction. On suit donc Emma Swan et Henry, la première n’étant pas convaincue par la théorie du garçon selon laquelle tous les habitants de Storybrooke sont échappés d’un livre de contes, dans leur quête pour rétablir un certain ordre. Évidemment, plusieurs obstacles vont se mettre en travers de leur route, mais je ne veux pas en dire plus.

D’un point de vue plus technique, chaque épisode dure environ 43 minutes et retrace le passé d’un personnage choisi : Blanche-Neige, Cendrillon, Jiminy Cricket, la Méchante Reine, etc. Nous en venons donc enfin aux acteurs. J’ai été surprise de voir que beaucoup sont anglais. Dans le rôle d’Emma, on retrouve Jennifer Morrison, surtout connue pour son rôle de Cameron dans Dr House. C’est plutôt étonnant de la voir ici, en jeune femme qui s’affirme, qui a confiance en elle, parfois même bagarreuse. En Blanche-Neige et Mary Margaret Blanchard, Ginnifer Goodwin, que je n’avais jamais vu dans un quelconque film ou une quelconque série me semble-t-il ; en Méchante Reine et Regina Mills, Lana Parilla, absolument parfaite — je trouve qu’elle joue à merveille les diverses émotions qui traversent ces personnages complexes. En Prince Charmant/David Nolan, Josh Dallas, qui a apparemment joué dans Thor, mais qui est aussi une découverte pour moi. Jared Gilmore est Henry Mills, le « fils » adoptif de Regina Mills ; de même, l’acteur est très mignon et absolument parfait pour le rôle. Enfin, j’ajoute Jamie Dornan, vu dans Marie-Antoinette, en Chasseur/Shérif Graham, acteur très très beau — oui, ça compte aussi aha — et bon dans ce personnage torturé ; Robert Carlyle (Le monde ne suffit pas, Trainspotting) est parfait en Tracassin/Mr. Gold — en méchant quoi. Il est tout à fait crédible et on sent l’expérience d’un bon acteur. C’était peut-être un peu redondant, mais je tenais à faire un petit commentaire sur chacun, sachant évidemment que je ne les ai pas tous mentionnés, seulement les principaux.

J’espère tout de même vous avoir donné envie de regarder ne serait-ce que le premier épisode de cette série étonnante. C’est une belle découverte, loin de certaines autres bien plus dégoulinantes de bons sentiments. Il est vrai qu’il y a quelques passages un peu « cucu », disons, mais après tout, c’est une série sur les contes de fées, non ? Alors s’il n’y avait pas de romantisme, ce ne serait pas très crédible … Puis de toute façon, c’est toujours contrebalancé par une bonne grosse dose de méchanceté ! Bon visionnage, je l’espère, si vous vous lancez dans l’aventure.

Publicités

6 réflexions sur “[Série] Once Upon A Time

    • Oui, étonnamment, moi aussi, j’aime beaucoup Mary Margaret / Prince Charmant ! Mais en fait, je trouve que tous les personnages sont rendus intéressants, ce qui est un exploit en soi.

  1. J’adore cette série 🙂

    Et je n’ai qu’une hâte, c’est de regarder le prochain épisode ! Parce que y’a pas à dire, ils ont quand même fait sacrément fort avec l’épisode 7 là !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s