Films

Inception – Christopher Nolan

Dom Cobb est un voleur expérimenté — le meilleur qui soit dans l’art périlleux de l’extraction : sa spécialité consiste à s’approprier les secrets les plus précieux d’un individu, enfouis au plus profond de son subconscient, pendant qu’il rêve et que son esprit est particulièrement vulnérable. Très recherché pour ses talents dans l’univers trouble de l’espionnage industriel, Cobb est aussi devenu un fugitif traqué dans le monde entier qui a perdu tout ce qui lui est cher. Mais une ultime mission pourrait lui permettre de retrouver sa vie d’avant — à condition qu’il puisse accomplir l’impossible : l’inception. Au lieu de subtiliser un rêve, Cobb et son équipe doivent faire l’inverse : implanter une idée dans l’esprit d’un individu. S’ils y parviennent, il pourrait s’agir du crime parfait. Et pourtant, aussi méthodiques et doués soient-ils, rien n’aurait pu préparer Cobb et ses partenaires à un ennemi redoutable qui semble avoir systématiquement un coup d’avance sur eux. Un ennemi dont seul Cobb aurait pu soupçonner l’existence.

Je fais une petite entorse à la règle, et j’en ferai de temps en temps, pour vous parler d’un film, et pas n’importe lequel : Inception ! Je vais expliquer pourquoi j’en parle maintenant alors qu’il est sorti depuis longtemps : je ne l’avais pas vu au cinéma, du tout. Alors que tout le monde me disait qu’il était génial, etc. Donc bon, il est sorti en DVD, on a attendu qu’il soit à 10 euros et on l’a acheté. Je n’avais même pas lu le résumé, je ne m’imaginais donc pas du tout tomber face à ce que je viens tout juste de voir. Je ne vais pas faire un autre résumé de l’histoire, parce que j’ai pas envie de tout révéler, au cas où certains ne l’auraient pas encore regardé. Tout ce qu’il faut connaître, c’est le principe du film : le rêve, le subconscient. Avec un casting de dingue, un réalisateur de fou, ça ne pouvait être que trop bien — vous remarquerez d’ailleurs la flagrante ressemblance entre l’affiche d’Inception et celle de The Dark Knight.

J’ai donc commencé ce film sans préjugé aucun. Et je me suis laissée aller dans cette histoire folle. Malgré quelques longueurs et pas mal de coups de feu, j’ai été transportée, jusqu’à me demander si j’étais pas en train de rêver ma réalité. Un film qui rend fou. J’étais d’autant plus contente qu’il y avait Cillian Murphy (dans le rôle de Robert Fischer) que j’aime énormément depuis que j’ai vu Le vent se lève. J’ai aussi été heureuse de voir Ken Watanabé (vu dans Les Mémoires d’une Geisha) et la brève apparition de Michael Caine. De plus, les décors sont sublimes. C’est vraiment du grand spectacle, un peu comme Matrix, tout en ayant une réflexion par derrière. Evidemment, c’est parfois un peu le bazar pour s’y repérer, mais étonnamment, je n’ai pas été si perdue que ça. Je trouve que l’explication a été bien faite dès le départ. Même si on en apprend plus au cours de leurs excursions dans les rêves, on n’est pas démuni.

Je ne vais pas faire une chronique longue, parce qu’il est difficile de décrire un film comme celui-ci. Je suis extrêmement déçue de la fin ! Mais je ne vous en dis pas plus. Juste qu’elle est assez frustrante. Il manquait à mon goût quelque chose : les relations humaines pas assez exploitées. Par exemple, on voit à un moment une possibilité de quelque chose entre deux personnages mais ça ne va pas plus loin. Alors oui, c’est pas une comédie romantique, MAIS, mon côté fille aime quand même ce genre de choses. Ça aurait pu prendre la place de quelques bagarres. Toutefois, les points positifs sont plus nombreux. L’exploitation du facteur temps est remarquablement menée, j’ai été scotchée. En plus, tout est vu au millimètre près : un véritable univers a été créé.

Ce fut un très bon moment, malgré quelques longueurs. Christopher Nolan a une fois de plus réussi son coup d’une main de maître. Avec un casting extraordinaire, de plus. Leonardo DiCaprio est comme le bon vin : il se bonifie avec l’âge. J’ai été heureuse de voir Ellen Page dans un autre rôle que celui de Juno (oui, dans ma tête, elle apparaissait comme Juno). Puis bon : Joseph Gordon-Levitt est magnifiquement beau — je ne l’ai vu dans aucun film, donc ce fut aussi une découverte. C’était un peu un article de groupie, mais honnêtement, pour qui n’a pas vu ce film, il faut remédier à ça.

Publicités

4 réflexions sur “Inception – Christopher Nolan

  1. Je l’ai vu au ciné et je me souviens d’avoir bien apprécié. Il faudrait que je le revois. 🙂
    Pour ma part, j’avais bien aimé la fin. Pas assez explicite d’un certain côté mais c’était une fin sympa. ^^

  2. Ça a été mon film préféré l’an dernier. Je suis très fan de ce genre de films et il faut que dire que tout ce que j’aime y était. Et les acteurs sont excellents. En revanche, concernant les relations humaines, je n’ai pas eu de manque à ce sujet. 🙂

  3. J’avais adoré quand j’avais été le voir au cinéma. Habituellement je vais voir tous les films en VO, mais celui ci je ne regrette pas de l’avoir vu en VF tellement il est complexe à comprendre lol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s