Uncategorized

The Graveyard Book – Neil Gaiman

289 pages – Bloomsbury Publishing.

Nobody Owens, known to his friends as Bod, is a normal boy. He would be completely normal if he didn’t live in a graveyard, being raised and educated by ghosts. There are dangers and adventures for Bod in the graveyard. But it is in the land of the living that real danger lurks for it is there that the man Jack lives and he has already killed Bod’s family.

Connu en France sous le titre L’étrange vie de Nobody Owens, ce roman de Neil Gaiman a été très apprécié. Ayant été il y a peu lu par un nombre important de membres de Livraddict, je me suis dit que ce serait une lacune de ne pas l’avoir lu à mon tour. Et tant qu’à faire, autant le lire en VO. Je me suis ainsi lancée il y a peu dans cette histoire on ne peut plus étonnante, et, je dois dire, déroutante. Nobody Owens, surnommé Bod, est un petit garçon d’à peine un an qui atterrit dans un cimetière après que sa famille ait été tuée par « the man Jack ». Il est recueilli par les fantômes qui peuplent le lieu et bénéficie de leur protection. Il va vivre des aventures plus extraordinaires les unes que les autres, tandis que le lecteur va le voir grandir. En effet, chaque chapitre est comme une nouvelle. J’ai eu l’impression que chacun correspondait à une aventure précise. Je ne sais pas si ça m’a vraiment plu, puisque j’avoue ne pas m’être attendue à cela et avoir espéré connaître un peu plus Nobody.

Ce roman est particulier, très particulier et je ne saurais même pas dire si je l’ai vraiment apprécié. En fait, je me suis attachée aux personnages plus qu’à l’histoire, étant déçue de n’avoir pas eu plus de précisions sur l’histoire de Bod, sur l’origine de Silas, son gardien, sur toute l’histoire du cimetière. La fin du roman, après l’interlude, m’a vraiment vraiment émue et plu et je trouve que c’est la partie la plus réussie car la plus « vivante ». Liza Hempstock, la sorcière, est adorable ; Nehemiah Trot m’a fait rire. Je ne sais pas s’il y a quelque chose à comprendre. J’ai versé une larme à la fin, tout de même.

Pour conclure, je dirais que je suis restée sur ma faim. Apparemment, Neil Gaiman est un spécialiste de ce genre de mystères, et moi, j’aime savoir le pourquoi du comment. De plus, j’ai parfois eu du mal à suivre le fil des événements et je ne me souvenais pas toujours du début, en arrivant à la fin. J’ai trouvé cette lecture « agréable » en un sens, mais aussi assez difficile pour un roman « jeunesse ». Je pense en effet que c’est pour les petits et les grands, et que chacun y verra quelque chose de différent et de très personnel. Bref, je ne regrette pas de l’avoir lu, mais je m’étais attendue à plus d’aventures et à plus d’explications, à la fois sur le monde de Bod et sur les personnages en général.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s