Uncategorized

L’interprétation des meurtres – Jed Rubenfeld

1909. Sigmund Freud est à New-York pour donner une série de conférences sur la psychanalyse. Au même moment, une jeune femme de la bonne société est étranglée après avoir été sauvagement torturée. Freud, fatigué, malade, en butte à l’hostilité de l’intelligentsia locale, se retrouve malgré lui impliqué dans l’enquête que mène l’inspecteur Littlemore …

Des bas-fonds de Chinatown aux hôtels particuliers de Gramercy Park, ce thriller à l’intrigue impeccable nous plonge dans le New York en mutation du début des gratte-ciel.

J’ai aperçu ce livre pour la première fois dans la bibliothèque familiale. Rien que le titre m’avait plu. Sans même lire le résumé, je savais que c’était un livre que je lirais un jour. Finalement, il y a peu, je me suis décidée à le sortir de son étagère, à inspecter la 4ème de couverture et je suis tombée amoureuse. Le mélange entre psychanalyse, New York du début du XXème siècle, Freud, meurtre m’a semblé tout à fait original. Jed Rubenfeld est un professeur de droit à la base et L’interprétation des meurtres est son premier roman, sorti en 2007 aux éditions Panama.

Le roman commence par l’arrivée de Freud à New York en 1909. Il est accueilli par Stratham Younger, fraîchement diplômé de Harvard, et Abraham Brill. Il est accompagné de Sandor Frenczi et Carl Jung. Freud doit donner des conférences à l’université de Clark, sur ses théories psychanalytiques : le complexe d’Oedipe et ses idées sur le désir sexuel. Le résumé du bouquin en version originale est bien plus complet et bien moins flou que celui de la version française. On y apprend que Miss Elizabeth Riverford a été victime d’une agression dans son appartement de l’hôtel Balmoral, et qu’elle a été retrouvée morte. Quand Nora Acton est à son tour agressée et amnésique, le maire George McClellan décide de faire appel à Freud pour enquêter. Toute l’histoire réside donc dans l’élucidation du meurtre et de l’attaque subie par Miss Acton, sur fond d’obstruction aux conférences de Freud. Le thriller en lui-même est haletant et, à la façon d’Agatha Christie, l’auteur nous entraîne toujours sur des pistes fausses. Je peux vous dire que la fin et la résolution de l’énigme a été quelque chose de fort. On peut vraiment dire que je ne m’y attendais pas.

Le récit est fait selon différents points de vue. Le docteur Younger parle à la première personne, mais le lecteur est quasi-omniscient. C’est-à-dire que les chapitres sont entrecoupés de scènes qui ont lieu souvent en même temps et à des endroits différents, mettant en scène des personnages différents. On peut s’y perdre, surtout que j’ai mis pas mal de temps à lire le roman – j’ai été interrompues à maintes et maintes reprises. Néanmoins, l’histoire suit bien son fil. Le dénouement est au départ flou, puis tout s’explique rapidement. J’ai particulièrement apprécié l’exposition des théories freudiennes, l’analyse (comme fil rouge) d’Hamlet et de sa question existentielle, ainsi que les descriptions très précises de la société new-yorkaise.

Ce bouquin est une véritable perle, de par son côté pédagogique et haletant. Il est évident que l’histoire est montée de toute pièce, mais la note de l’auteur à la fin du roman nous précise quels éléments sont fictifs et lesquels ne le sont pas. Ce qui fait que Jed Rubenfeld est parvenu à écrire un thriller en réunissant des événements qui n’avaient pas nécessairement de lien. Bref, je vais m’arrêter là pour ne pas faire trop long. Sachez juste que si vous voulez découvrir quelque chose de nouveau et de très très intéressant tout en vous « détendant », ce livre est idéal.

Publicités

Une réflexion sur “L’interprétation des meurtres – Jed Rubenfeld

  1. Je l’ai lu il y a peu et j’en garde un excellent souvenir. Et je trouve que ton article est bien fait, personnellement je n’ai pas su en faire un billet, de peur de ne pas faire assez bien ressortir le fond de ce roman.
    Bon week-end

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s