Uncategorized

Bel-Ami – Maupassant

À qui Georges Duroy doit-il son irrésistible ascension ? Aux femmes séduites par sa jeunesse et sa beauté. La petite fille de l’une de ses maîtresses le surnommera Bel-Ami. Et ce fils d’aubergistes normands deviendra baron Du Roy de Cantel. L’amitié lui ouvrira la carrière journalistique. L’amour lui donnera l’argent et la gloire.
Maupassant a connu ce monde parisien, les salles de rédaction qui font et défont les ministères, et leurs annexes, les salons mondains où naissent intrigues et liaisons. Ses portraits de femmes dévorées d’amour ou d’ambition, ses tableaux de la vallée de la Seine à Rouen, ses fiacres, avenue du Bois de Boulogne, sont oeuvre de peintre. Maupassant était un maître du récit.

J’avais acheté Bel-Ami il y a maintenant plus de 3 ans, au même moment que La vie devant soi. Je ne l’avais toujours pas lu et je me suis rendue compte que c’était tout de même une lacune dans ma culture littéraire. Je m’y suis donc lancée, sans savoir réellement si ça allait me plaire ou non, me disant qu’il fallait que j’aille jusqu’au bout de toute façon. Finalement, je dois avouer que j’ai passé un « agréable » moment à la lecture de ce roman, et j’ai retrouvé le Paris de la fin du XIXème siècle, que j’ai passé mon année à étudier.

L’histoire est simple et connue par beaucoup de monde. Georges Duroy est issu d’une famille très modeste d’un village au fin fond de la Normandie. Rêvant de gloire et d’argent, il se rend à Paris, la ville où les miracles de ce genre semblent possible. À la façon d’un Frédéric Moreau (de L’Education sentimentale de Flaubert), Georges va peu à peu évoluer dans la société, tous moyens étant bons. Maupassant met en quelque sorte la femme au centre de son oeuvre. En effet, rien n’aurait été possible sans la rencontre de ces personnalités souvent sous-estimées. Pourtant, malgré cela, le point de vue de l’auteur n’est pas réellement favorable aux femmes. Elles restent tout de même cantonnées à leur rôle de compagne. Toutefois, j’ai trouvé intéressant de voir comment elles peuvent aider les hommes, dans l’ombre, à gravir les échelons.

Le personnage de Georges Duroy est assez irritant, et vraiment fourbe. Des fois, on ne sait pas vraiment si on doit le plaindre ou au contraire le blâmer de par son attitude négligente envers les femmes et par son égoïsme exacerbé. Pourtant, il ne semble pas si différent des autres hommes, et dans la mouvance de son époque. Bel-Ami est un roman « d’apprentissage », un roman quelque peu politique, d’amour mais qui fait aussi réfléchir sur la vie (on peut noter le passage où Georges discute avec Norbert de Varenne dans les rues de Paris). Ce qui est appréciable, c’est que l’action débute tout de suite, et l’on ne doit pas attendre 50 pages de description, comme chez Balzac. Le roman est plein de dialogues, ce qui donne un côté très agréable à ce classique. D’ailleurs, l’histoire semble hors du temps, applicable à toutes les époques.

On pourrait reprocher par-ci par-là quelques longueurs, mais les descriptions ne sont jamais trop prégnantes et l’auteur retombe toujours sur ses pieds. L’histoire surprend aussi ! Il y a quelques épisodes que je n’ai pas vu venir. Juste pour mettre encore mon petit grain de sel, je dirais que mon personnage préféré reste Mme de Marelle. Mais je vous laisse découvrir sans plus de précisions.

Publicités

2 réflexions sur “Bel-Ami – Maupassant

  1. je l’avais bien apprécié =) un des seuls livres de Maupassant que j’ai lu à ce jour avec le Horla (oui, je sais, c’est un peu la loose lol) !

    ps : tu es désormais dans mon google reader, je ne louperais plus un seul de tes articles !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s