Uncategorized

Le journal intime de Georgia Nicolson, t.1 – Louise Rennison

Georgia Nicolson a 14 ans et trouve que sa vie est un enfer ! Son chat se prend pour un rottweiler, son père voudrait aller vivre en Nouvelle-Zélande, sa mère porte des jupes trop courtes pour son âge, sa meilleure amie ne perd pas une occasion de lui casser le moral et le garçon le plus canon du quartier sort avec une cruche aux oreilles décollées au lieu de comprendre que Georgia est la femme de sa vie. Enfin, s’il n’y avait que ça, elle pourrait survivre, mais il y a cette choses gigantesque au milieu de son visage, son nez !

Il y a longtemps que je n’avais pas lu les aventures de Georgia Nicolson, cette Bridget Jones de 14 ans à qui il n’arrive forcément que des tuiles et qui a un humour décapant. Au final, la trame est assez banale, mais l’univers de Georgia est hilarant. On peut toutes s’identifier à ce personnage haut en couleurs, qui a le mérite d’être sincère et attachant. Expressions cultes et surnoms donnés à ceux qui l’entourent concourent à créer une ambiance vraiment géniale. Cette redécouverte m’a vraiment fait du bien après tout ce temps ! Du coup, j’attends d’acheter le tome 2 avec impatience. Même à 17 ans, j’adore encore ce genre de roman. De plus, la traduction française me semble bonne, dans le ton, ce qui n’est pas toujours le cas.

J’ai une affection toute particulière pour Angus, le chat-rottweiler-fou-qui-mange-les-rideaux, et pour Libby, la petite soeur de Georgia, qui a appris à dire « trouduc ». Le roman traite de thèmes chers à toute adolescente : la question de l’homosexualité, de la beauté, de la question fatidique du petit copain et surtout, de la famille et des ami(e)s. Parfois, je me sens vraiment comme Georgia dans son rapport à ses parents et à ses amies. Le roman est présenté sous forme de journal intime, à la manière de Bridget Jones, avec date et heure. Je trouve ça très agréable, bien plus agréable que si ça avait été écrit de façon classique. Parce que l’on se rend bien compte que la réaction à 13h21 change parfois complètement de celle de 13h20. Je ne peux que conseiller à celles (parce que oui, ça concerne globalement les filles) qui veulent rire et se détendre de lire les aventures de cette Anglaise différente et à la fois tellement normale.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s