Uncategorized

L’armoire idéale des paresseuses — Laure Gontier & Jeanne-Aurore Colleuille

Édition : Marabout
Date : 2006
Pages : 192

Amazon

« J’ai rien à me mettrreeeuuu ! Comment vais-je m’habiller ? » Quelle paresseuse n’a pas poussé un jour ce cri désespéré devant une armoire pleine à craquer ?

Entre les conseils des magazines, l’avis des copines, les dernières tendances, difficile de s’y retrouver et surtout, de savoir ce qui vous va !
Avec ce guide, même la plus paresseuse des paresseuses peut se transformer en vraie experte, à condition de connaître les trucs tout simples (mais indispensables) pour se mettre en valeur. Coupes, couleurs, matières, qualité, accessoires : tout est passé en revue. Vous saurez choisir les yeux fermés le bon top, le pantalon qui vous fait une silhouette de rêve. Vous connaitrez tous les basiques qui sauvent la vie, le tout sans renouveler entièrement votre garde-robe ! Vous aurez juste un œil neuf pour inspecter votre armoire et avoir un look qui vous ressemble et qui vous va.

Plutôt étonnant qu’un livre comme celui-ci se retrouve sur un blog comme le mien, non ? Pas vraiment. La collection des Paresseuses est particulièrement connue auprès de la gent féminine : peut-être avez-vous déjà lu celui qui s’intéresse à la cuisine, au bricolage ou encore à la beauté. Bref, il y en a pour tous les goûts. Il y a maintenant quelque temps de cela, j’avais choisi de prendre L’armoire idéale des paresseuses pour plusieurs raisons : 1) je commençais à grandir et à me dire qu’il fallait que je m’habille un peu mieux, 2) je n’ai pas toujours aimé la mode, mais depuis un moment, je suis attentive aux façons qu’ont les autres de se vêtir, 3) je voulais tirer un trait définitif sur la mode des années 90, période des caleçons multicolores, des polaires infâmes, du look grunge (= crade) et de la coupe en brosse. Ce livre était donc censé remettre les choses à plat ; la collection étant plutôt bien fichue, je n’ai pas hésité longtemps.

Ce qui est appréciable dans ce petit bouquin, c’est la manière dont il est présenté ainsi que les diverses rubriques. Il se décompose en 9 chapitres distincts : sur les hauts, sur les pantalons, sur les jeans, sur les vestes, sur les manteaux, sur les jupes, sur les robes, sur les basiques indispensables et un glossaire final. À chacun de faire son choix parmi ces différentes catégories. Ensuite, dans chaque chapitre, nous avons une introduction, des conseils couleur / morphologie / matière, une partie « Et sur moi, ça va être joli ? » qui permet de savoir ce qui serait le plus susceptible de nous aller en fonction de nos formes, les indispensables, les pièges, plusieurs propositions de tenues pour les 7 jours de la semaine, « placard ou poubelle ? » et une partie pour combattre les préjugés, le tout s’achevant sur un quizz (pas forcément des plus utiles, mais assez marrants quand on lit certaines possibilités de réponses).

Plusieurs styles sont passés en revue, ce qui fait qu’il y en a vraiment pour tous les goûts. Certains assemblages ne me serraient probablement jamais venus à l’esprit, mais pourquoi pas ? Personnellement, je me cantonne à ce qui est basique et relativement classique, pour éviter tout faux pas. Les conseils en matière d’accessoires, présents tout au long du livre, sont bons et très utiles : comment habiller une petite robe noire sinon en portant un sautoir ou un collier de perle, selon que l’on ait envie de faire décontracté ou habillé ? J’ai aussi aimé le fait que l’on nous présente chaque pièce de vêtement, chaque matière : cela élargit considérablement la gamme des possibles. L’humour façon chick-lit ajoute au côté girly du « guide ».

Cependant, ceci ne constitue qu’une base. Si l’on veut des détails, des conseils plus pointus et précis, en un mot, quelque chose de plus développé, il faudra passer son chemin. Il me manquait une partie « chaussures » et une partie « sacs » notamment (mes deux obsessions) et les propositions de tenues se fixent sur une pièce : comment assortir son jean brut évasé de différentes façons, comment assortir sa jupe trapèze, etc. De plus, datant maintenant de 2006 et la mode changeant à la vitesse de la lumière, certains conseils m’ont semblé un peu décalés ou alors il manquait des éléments — on peut citer le jean boyfriend, idéal pour l’été depuis … 2 ans maintenant.

En conclusion. Ce petit livre est fort sympathique pour acquérir les bases de l’habillement, pour apprendre à mieux connaître les diverses pièces et pour donner quelques idées en matière d’assemblages. Toutefois, il manque de précision dans certains domaines et se révèle incomplet lorsque l’on souhaite aller plus loin. Il constitue une bonne alternative pour celles qui se perdent dans les magazines sans trop savoir ce qui pourraient leur aller (« oh, mais c’est joli ça ! Est-ce que ça m’ira ? Cette fille fait du 34, a pas de hanches, est plate comme une planche à repasser … Elle peut porter ça. Mais moi ? ») et qui veulent faire un pré-tri, mais il ne remplacera jamais une bonne séance d’essayage !

About these ads

3 réflexions sur “L’armoire idéale des paresseuses — Laure Gontier & Jeanne-Aurore Colleuille

    • Disons que si tu t’attends à trouver des informations très précises, encore plus d’idées de tenues, tu ne seras pas satisfaite ;). Mais j’ai quand même trouvé certains conseils utiles et ça m’a donné quelques idées pour assembler les divers éléments de ma garde-robe !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s